Créé en 2008, la Paris Games Week (abrégé PGW) est un salon annuel sur 5 jours consacré aux “G@M3RZ”. Cette année, 317 000 visiteurs ont franchi les portes de Versailles pour venir y tester différents jeux, dont certains en avant-première. C’est aussi l’occasion pour les écoles de profiter de l’engouement autour du salon. C’est pourquoi ArtFX a constitué une équipe de six étudiants en seconde année Jeux Vidéo afin de représenter l’école.

Retour des étudiants de 2e année en Jeu Vidéo sur leur expérience à la Paris Games Week

Avant l’arrivée en masse des visiteurs, les responsables nous ont fait part de l’organisation du salon. 

Le premier jour était une journée fermée au public. Cela nous a permit d’apprendre à monter le stand, savoir quel matériel pouvait être laissé sur place et d’avoir un debrief sur la façon d’aborder les gens, ce qu’il fallait leur dire, ainsi que de plus amples informations sur l’école (le nouveau Campus à Lille, les Summer Schools, …). Nous étions fin prêts.

Durant la journée, nous devions être aptes à parler de l’école à toutes les personnes : les lycéens, les collégiens, les parents, les personnes en réorientation, les étrangers accompagnant leurs enfants très intéressés par ces études.

Le responsable des ordinateurs avait pour but d’expliquer aux joueurs les principes des jeux d’ArtFX pour les accompagner dans leur test, et ainsi relier ses jeux au cursus de l’école. Le responsable du HTC Vive (notre casque de réalité virtuelle) devait mettre à l’aise le testeur tout en lui expliquant le principe du jeu. De plus, il fallait veiller à ce que la personne ne s’éloigne pas trop de la zone.

La plupart des jeunes qui venaient jouer étaient vraiment là pour s’amuser et passer un bon moment, ce qui a permis au stand d’attirer beaucoup de personnes. Il est intéressant pour une école de jeux vidéo de profiter d’un engouement tel que la PGW, elle permet aux jeunes voulant s’amuser de passer faire un tour du côté “sérieux” du jeu vidéo et de voir ce que proposent ces métiers.

Malgré le bruit et la fatigue, l’ambiance sur le stand était bonne et la semaine a été très enrichissante pour nous. Le fait que les gens nous posent toutes ces questions nous obligeait à savoir précisément ce que nous faisions là, quels étaient nos objectifs… Ce sont des questions que l’on ne se pose pas souvent mais pour lesquelles connaître les réponses est très important.

 

Article écrit par Paul Arnaud, étudiant en 2e année Jeux Vidéo