Je vous propose une petite sélection (totalement subjective) des meilleures fictions ArtFx 2013.

 

La réalisation d’un court métrage de fiction par équipe est une étape importante dans la pédagogie d’ArtFx.

 

Les objectifs sont multiples : travail d’équipe, gestion de projet, écriture de scénario, organisation de tournage, exercice de cadrage/lumière/montage… bref, une des nombreuses préparations en vue des projets de fin d’études.

 

Les contraintes sont strictes (durée max imposée, pas d’effets visuels (!!), obligation de raconter une histoire (pas de montage clipesque) etc).

 

L’exercice est encadré par Olivier Dobremel, dit Dobbs, professeur de scénario et d’analyse filmique, responsable de nombreux workshops, conseiller en suivi de projets sur les films de 5ème année notamment pour l’écriture et accessoirement l’un des piliers de l’école.

 

Donc chaque année, on visionne et commente une quinzaine de courts métrages lors d’un jury.

 

J’en ai personnellement sélectionné six. Ce ne sont pas forcément les meilleurs, il ne s’agit pas ici d’un jugement pédagogique : c’est Pierre qui parle, pas le formateur.

 

La Bataille du Jardin

Parce qu’il m’a très agréablement surpris. Il avait tout pour devenir un film un peu geek, trop « garçon ». Mais il est bien pensé, l’idée est simple, efficace et drôle. Mention spéciale pour avoir réussi à diriger le jeu d’un enfant, c’est loin d’être toujours évident. Et puis ça me rassure, je n’ai visiblement pas été le seul gamin un peu schizo…

 

DOMMAGE que les mouvements de cam soient souvent approximatifs.

 

 

 

Dare

Pas pour le montage ni pour le scénario et encore moins pour la séquence de fin (très mal dirigée) mais pour la performance de la machinerie (grue, travelling), des effets de plateaux (apparition fantôme) et le tournage de nuit. Je commence à faire ma petite liste des étudiants durs à la tâche et efficaces sur un plateau, ça sent la recrue machinerie tout ça…

 

DOMMAGE que le making of ne mette pas tout ce travail en valeur.

 

 

 

Decoy

Parce je n’aime pas les chasseurs. Voooooooilà. Et aussi un peu pour la qualité des prises de vue, des mouvements de cam (vous auriez dû filer un coup de main à l’équipe de La Bataille du Jardin), du travail de post-production et de l’acting.

 

DOMMAGE de finir le film sur cette fin (sur pas grand chose, en fait). Je voyais bien le chasseur (très) mal finir…

 

 

 

Shine

Je l’ai mentionné : ce n’est pas un jugement « pédagogique ». Shine n’est pas une fiction, c’est un clip. Il est hors du cahier des charges, il vaut donc 0 (hors brief). Mais puisqu’il s’agit de MA sélection, je fais bien ce que je veux. Et je l’aime bien, Shine.

 

DOMMAGE que l’esthétique ne soit pas poussée plus loin, ça manque d’étalonnage, on dirait une très belle maquette, il ne reste plus qu’à le filmer pour de vrai…

 

 

 

The Harvester

Tout simplement parce que je me suis marré. Il est très con, très drôle, fait avec soin. Mention spéciale pour le jeu des acteurs.

 

DOMMAGE de ne pas avoir fait mourir la plante verte…

 

 

 

Paradis Perdus

Moi qui voue un culte à Terrence Malick… De loin MON coup de cœur 2013 : excellent casting, trèèèès bonne direction d’acteurs, belle photographie, musique puissante et profonde… Film mature qui n’augure que du bon pour la 5ème Année. Félicitations.

 

DOMMAGE (quand même) pour la lumière de la séquence au Salagou, bien en dessous du reste.