** Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême **

 

Du 31 janvier au 3 février 2013 avait lieu la 40ème édition du Festival International de la BD. Lorsqu’une équipe de choc d’ArtFx se rend à Angoulême pour l’occasion, cela donne des articles culturels immersifs de choix !

 

Présentation généraliste mais subjective et absolument non-exhaustive de la 40ème édition du Festival International de la Bande Dessinée qui se tenait du 31 janvier au 3 février à Angoulême.

 

Rapide inventaire indispensable au festivalier afin de survivre aux différents affronts

  • Différents plans de la ville, du Festival, ainsi que le programme dont vous faites votre propre sélection : impossible de tout voir en si peu de temps !
  •  

  • De bonnes chaussures ; il s’agit ici de traverser une vingtaine de fois par jour la mignonne petite ville d’Angoulême pour aller d’expos en expos. N’oubliez pas non plus k-way et autres éléments méconnus des Sudistes pour affronter le froid / la pluie, bref des conditions climatiques d’aventurier.
  •  

  • Inutile de penser à prendre une voiture, le Festival se passe en majeure partie dans le centre ville, il est très difficile de se garer, donc optez plutôt pour de bonnes chaussures.
  •  

    Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2013

  • Des chaises portatives pour les maniaques de la dédicace (très nombreux, soit dit en passant). Les attentes pour les dédicaces sont longues et les auteurs sont nombreux, très nombreux !
  •  

  • De quoi immortaliser ces moments-là, un tel rassemblement attire forcément de drôles et de très intéressants personnages : cosplays, événements particuliers, de très jolis stands !
  •  

  • Un grand sac absolument dédié aux multiples « goodies » qui parsèmeront votre route !

 

Zone de Culture Massive

Le Festival est extrêmement riche, cela peut être du coup très difficile d’organiser son programme.

 

  • Dans un premier temps, il y a un grand nombre d’expositions, toutes plus intéressantes les unes que les autres.
    Pour cette 40ème édition, nous avons eu droit à « Uderzo in Extenso », rétrospective sur le travail d’Uderzo, « Les Mondes de Jano » dans un esprit Rock & BD très 80’s, « Spécial Corée » où l’on a pu découvrir des merveilles graphiques, ou encore la très attendue expo « Mickey & Donald, Tout un art! » (dont vous pouvez lire la rétrospective ici).
    Ce sont des expositions très riches mais, comme expliqué précédemment, vous ne pouvez pas tout voir. Le maître-mot  : ORGANISATION !
  •  

    Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2013

    L'expo "Spécial Corée"

     

  • D’autres événements sont aussi organisés : les Rencontres Internationales, où étaient présents cette année notamment Leiji Matsumoto (« Père créateur » d’Albator ou encore d’Interstella 5555), Albert Uderzo, et bien d’autres sommités de la BD.
  •  

  • Le Monde des Bulles regroupant la plupart des éditeurs de la bande dessinée et leurs auteurs (dédicaces et rencontres sont possibles), mais aussi certains partenaires relatifs à l’univers : Cultura, Wacom, etc. Ici, les fans de BD sont en transe en croisant Bill Willingham, Charlie Adlard ou encore Arthur de Pins… et c’est donc ici que le monde fourmille le plus. Soyez donc prêt à tout pour vous frayer un chemin.
  •  

  • Ou encore, bien qu’il ne soit pas présenté de manière officielle, le Festival « Off » (les insolents l’ont renommé le F*Off…) présentant des indépendants et l’univers de la micro-édition. En somme, un amalgame de choses bizarres mais qui présentent beaucoup d’intérêt, des sujets très particuliers (certains diraient « glauques »), une ambiance spéciale (milieu « underground » quand tu nous tiens…), et des artistes singuliers dira-t-on.

 

Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2013

 

Mine d’or pour le bédéphile (comprendre : passez prendre de l’or avant de venir)

Au delà de ces multiples rencontres culturelles, le Festival est un appel à la forte dépense (ces mots-là sont faibles d’ailleurs pour décrire l’irrépressible envie d’acheter à peu près tout ce que vous pourriez croiser au Festival…).
Festival International de la Bande Dessinée Angoulême 2013Entre le Monde des Bulles, où l’on trouve les éditeurs les plus célèbres et les bds du moment, les différents stands d’indépendants, où les découvertes sont nombreuses, et enfin l’univers para-BD où différents exposants / marchands mettent en vente de splendides pièces (des éditions originales de très grands auteurs, des affiches de l’univers de la bd, de précieux artbooks, ou encore des produits dérivés chatouillant ici et là l’univers du cinéma ou du jeu vidéo)… vous ne saurez pas où donner de la tête !
Donc n’oubliez pas le maître-mot : organisation. Et si vous êtes du genre à dégainer facilement le portefeuille, évitez ces lieux, cela pourrait vous être fatal (n’oublions pas que vous lisez présentement un « Guide de survie », les termes se doivent donc d’être forts et imagés).

 

Pour conclure, c’est un festival très riche, trop peut-être puisqu’on se sent quasiment dépassé par l’exhaustivité du programme et des choses à voir / faire. Le coté merchandising est très présent, ce qui pourrait en perturber certains, mais la magie est là.
Une très bonne ambiance et un sourire affiché sur le visage des festivaliers et des exposants, cela ne donne qu’une envie : y retourner !

 

Quelques photos du Festival d’Angoulême 2013

Cliquez sur les photos pour afficher le diaporama.

 

Gallery Notice : Images have either not been selected or couldn't be found