À l’occasion du Montpellier In Game et de la session « Game Reloaded » du Digiworld Summit 2014, 2 conférenciers, Sean KAUPPINEN, Founder & CEO de International Digital Entertainment Agency et Torrie DORRELL, Strategy & Business, GaaS & F2P chez Microsoft Game Studios  ont partagé leur point de vue sur les tendances à venir et à surveiller dans le jeu vidéo pour les prochaines années.

Certaines méritent une attention particulière.

  1. La Réalité Virtuelle et la Réalité Augmentée.

Le succès majeur du kickstarter ($2,5 millions pour $250 demandés) puis le rachat d’Oculus par Facebook (pour $2 milliards) a mis en avant l’attrait majeur du jeu vidéo pour la réalité virtuelle tant par les joueurs que par les professionnels. La volonté d’être « dans l’expérience » s’exprime même au delà avec des applications dans le domaine de l’immobilier et de la santé.

 

En revanche, il faudra aussi compter sur la réalité augmentée comme l’a prouvé Google avec ses Googles Glasses. Des solutions plus directes et plus accessibles se développent. C’est le cas du Magic Leap qui permet de projeter directement des éléments (3D par exemple) dans la rétine des utilisateurs, pour une immersion encore plus forte.

  1. Les Smart Toys.

Actision’s Skylanders, Disney Infinity, Nintendo’s Amiibo … et bientôt aussi via les Français d’Anakaï, les Smart Toys envahissent le monde ludique, tant sur les plateformes de jeu que sur les étals des marchands de jouets. On estime une croissance d’environ 46% du chiffre d’affaire global lié au smart toys en 2015, pour atteindre $3,5 milliards ($2,4 milliards en 2014); le jeu vidéo n’ayant qu’une croissance de 15% sur la même période.

 

 

En outre, les possibilités technologiques font que l’interactivité sera encore plus forte : du smart toy vers le jeu, du jeu vers le smart toy; ainsi que le développement des possibilités de jeu : « évolution » du smart toy dans la durée, etc.

Cette tendance est accrue par le développement parallèle et du succès de la domotique. 

  1. Le Cloud Gaming.

La dématérialisation du jeu vidéo va s’intensifier grâce aux nouvelles capacités des réseaux, de la mutation et des accès aux plateformes de jeu (le mobile gaming au travers des smartphone ou de tablettes).

Tout comme dans le domaine télévisuel, les joueurs auront accès aux jeux sur tous les supports, qu’importe la puissance de ceux-ci mais surtout qu’importe l’endroit et le moment.

Qui n’a pas rêvé de jouer à son jeu préféré chez lui, au calme dans son salon et avec sa console, de continuer la partie dans ses toilettes avec sa tablette, dans les transports via son mobile et de le finir pendant ses heures de pauses sur son PC au bureau.

 

 

Cette évolution va de pair avec la mutation du marché et de la nouvelle considération du jeu comme service.

  1. Le jeu comme un service de la maturation des business models

L’arrivée de nouveaux business models (Free To Play avec In App Purchases ou avec publicité, jeux épisodiques) a profondément changé le rapport au jeu. Ils sont de plus en plus considérés comme des services et non plus comme des produits.

De plus, l’émergence de nouveaux marchés (Asie et Amérique du Sud) pour le jeu (surtout mobile) a accompagné cette tendance tout en poussant les développeurs à adapter leurs contenus à ces cultures, à des démographies nouvelles et à des économies différentes.

Du fait des nouveaux périphériques et des exigences de ces nouveaux joueurs, les développeurs et les éditeurs vont être amenés à adapter leurs business models; ils devront créer de nouveaux genres de jeu et se confronter à de nouvelles problématiques. Le jeu vidéo entrera alors dans sa phase de maturité.

  1. Le jeu orienté « joueur »

Accompagnant la tendance « ‘être dans le jeu », le jeu va devenir plus « personnel ». Le joueur va s’approprier le jeu et surtout son expérience de différentes manières.

La première appropriation du jeu se fera par la customisation principalement du personnage, du joueur mais aussi du monde qui l’entoure. La seconde se fera par l’adaptation de son « histoire de jeu » selon les actions du joueur (le « procedural generated storytelling »). En effet, à l’heure actuelle, les possibilités sont limitées et souvent restreintes par les développeurs, même si certaines créations (dont par exemple Minecraft) annoncent clairement la tendance.

 

 

De plus, le jeu va devenir plus « visuel » et plus « expressif ». Le jeu vidéo comme sport, (l’e-sport), va se démocratiser dans les années à venir. Même si la tendance existe depuis longtemps dans les pays asiatiques (surtout en Corée), les récents événements autour des jeux comme League of Legend ou DOTA2 montrent que le public de joueurs européens, américains et surtout les professionnels du monde du jeu sont prêts. La retransmission de matchs de league de jeux est proche.

Outre ces 5 tendances majeures, d’autres vont être présentes comme les nouveaux périphériques de contrôles (par la pensée, par la vue, etc.) ou vont se continuer comme les users’ analytics, etc.

Pour les professionnels comme pour les joueurs, ces tendances vont profondément modifier nos façon de jouer, mais aussi de concevoir le monde tant elles vont altérer les autres médias et nos vies.