L’Année 4 a commencé pour nous il y a quelques semaines chez ArtFx, et avec elle la préparation du film de fin d’études. Il est encore un peu trop tôt pour vous parler de notre projet de film en lui-même (patience, patience…). Notre équipe (l’équipe Runaway) est actuellement en pleine phase de repérages, à la recherche de la perle rare pour notre lieu de tournage.
C’est à cette occasion que nous avons rencontré Camille Chevreuil, co-directeur d’Easy Spaces, une agence de repérages et de location de lieux et de décors pour le cinéma et la télévision dans le sud de la France. Il a accepté de répondre aux questions d’ArtFx et revient sur les points clés du métier de repéreur et des activités de son agence…

 

Équipe Runaway : Quel est le rôle d’une agence de repérages dans le cadre d’une production cinéma ou TV ?

 

Camille Chevreuil : Notre travail consiste à aider les professionnels du cinéma et de la photo à trouver les lieux qui correspondent à leur projet de tournage. Chez Easy Spaces, nous nous sommes spécialisés dans les lieux atypiques : cela peut-être une maison, une villa, un château, un restaurant, une terrasse face à la mer, parfois même un hlm…
Très concrètement, c’est souvent un assistant réalisateur qui va nous contacter avec un brief spécifique. À partir de là, on missionne un repéreur soit pour vérifier que tel endroit est le bon, soit pour faire du repérage sur le terrain à la recherche du lieu pour le décor.
Notre travail consiste aussi à vérifier qu’il existe des emplacements à proximité pour l’installation d’une cantine ou encore des loges, à vérifier aussi que tous les accès sont facilités pour le passage des camions de matériel, etc. Il faut que tout soit le plus proche possible du lieu de tournage. C’est donc à nous de prévoir des lieux qui vont convenir à la fois aux souhaits du réal mais qui vont aussi faciliter le travail de la production exécutive.
Il faut également que les lieux soient au calme. On ne peut pas choisir un lieu près d’une autoroute par exemple si on doit tourner en extérieur. On fait toujours très attention à la prise de son.

 

Repérages - École ArtFxRunaway : Quelles sont selon vous les qualités d’un bon repéreur ?

 

C. Chevreuil : Je dirais le réseau, l’expérience et l’œil.
Plus on a une sensibilité artistique, un œil de photographe, plus on va accrocher facilement sur des lieux qui vont correspondre à la demande. En partant des seuls éléments du brief, il faut pouvoir projeter facilement un décor, visualiser une scène dans un endroit qu’on a vu et se dire que ça peut correspondre. Cela demande un peu d’imagination… L’expérience y est pour beaucoup.
Le réseau aussi c’est important quand on cherche des lieux. Disons qu’on s’aide pas mal les uns les autres !
Les repéreurs que je côtoie ne sont pas spécifiquement diplômés d’école de cinéma. On trouve des gens qui viennent de différents horizons d’ailleurs, c’est intéressant. Certains commencent comme repéreurs et finissent assistants réal. Il y en a d’autres qui viennent de la régie cinéma et qui se retrouvent repéreurs… Il y a un peu de tout.

 

Runaway : Vous par exemple, qu’est-ce qui vous a conduit à créer votre agence de repérages ?

 

C. Chevreuil : Je suis photographe de métier et j’ai fait de la production photographique pendant environ 16 ans. J’ai été amené à construire une grosse base de données de toutes sortes de lieux dans la région PACA ; je l’ai d’abord réalisée pour gagner du temps au quotidien.
Puis ce sont des professionnels du film qui ont commencé à s’intéresser à cette base et à me contacter, notamment pour des maisons. Nous disposons actuellement d’environ 600 lieux privés et nous sommes souvent consultés pour ce type de décors spécifiques.

 

Runaway : On tourne beaucoup dans le Sud de la France ?

 

C. Chevreuil : Le sud de la France est toujours très demandé, pour son climat notamment. Marseille est la 2e ville de tournages en France, on y a tourné à peu près 1200 films en 10 ans. La région PACA en général attire de plus en plus de tournages aussi, mais je crois que c’est vrai pour un peu toutes les régions : ça tourne un peu partout en Bretagne, dans le Sud-Ouest, etc.
Il faut savoir que la délocalisation existe aussi en termes de repérages ; on peut trouver des décors très français en Afrique du Sud par exemple. Le film français bénéficie de pas mal d’aides financières comme celles du CNC, mais aussi d’aides sur le terrain avec la Commission du Film notamment, et je trouve que ces aides sont une bonne chose. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser parfois qu’il serait bien que ça contribue davantage à faire tourner en France, où on trouve des professionnels vraiment passionnés de cinéma, capables de donner tout ce qu’ils ont et qui se retrouvent souvent dans des statuts précaires. C’est d’abord une histoire d’éthique.

 

Merci M. Chevreuil d’avoir répondu à cette interview.

 

 

À propos de Easy Spaces

Easy Spaces - Agence de repéragesCréée en 2003, Easy Spaces est une agence de repérages dédiée aux productions photographiques, aux tournages cinématographiques et à l’événementiel dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Nice, Cannes, Monaco, Saint-Tropez, Marseille, Toulon, Aix-en-Provence mais aussi Camargue, Alpilles, Lubéron…).
Easy Spaces a collaboré notamment aux décors du film Le Mac avec José Garcia, Gilbert Melki et Carmen Maura, réalisé par Pascal Bourdiaux et produit par Thomas Langmann.
L’agence a aussi été sollicitée pour la série TV Les Toqués avec Ingrid Chauvin, diffusée sur TF1.
Easy Spaces réalise également des repérages pour des tournages publicitaires et des shootings photo (Lacoste, Air France, H&M, Publicis, Toyota, Orange, Winston, Burberry, TF1 Productions, Vogue, Elle, Marie Claire, etc.).
En savoir plus : le site internet de Easy Spaces.