Du lundi 13 au vendredi 31 janvier 2020 s’est déroulé à ArtFX un workshop en collaboration avec Genopolys et Audio Workshop. Pour la 3e année consécutive, ArtFX et Genopolys s’associent dans l’objectif d’effectuer de la médiation scientifique de manière ludique grâce au jeu vidéo. Contrairement aux années précédentes, cette collaboration est sortie du format d’une game jam pour devenir un projet de 3 semaines, avec pour finalité 2 jeux mobiles destinés à faire acquérir à des enfants de 8 à 12 ans des connaissances relatives à la vision. Eddy Alain NJIKI .T, étudiant en 4e année Jeux Vidéo, spécialisation Game Design, raconte son expérience.

Je m’appelle Eddy NJIKI et j’ai joué le rôle de Producer durant ce projet. Mon rôle était donc de gérer de manière rigoureuse les hommes et les moyens pour m’assurer de la livraison en temps et en heure d’un produit finalisé et de qualité.

Le premier jour, nous avons reçu un brief de Camille Carliez et de Léa Huguet (4e année Game Design et 4e année Game Art en stage à Genopolys) qui ont joué le rôle d’intermédiaire avec le client.

Dès ce moment-là, l’objectif était pour nous de poser des concepts de jeu (gameplay et direction artistique) pour qu’ils soient présentés au client dès la fin de la première semaine et que les plus pertinents soient validés.

Pour nous aider dans cette tâche, nous avons reçu le mercredi 15 janvier, une présentation de la part de Marie PEQUIGNOT (Chargée de recherche à L’Inserm), secondée par Magali Kitzmann (Chargée de recherche au CNRS). Présentation durant laquelle nous avons pu ré-apprendre des notions sur le fonctionnement de la lumière et de l’oeil, ainsi que sur les maladies de la vision.

En parallèle, nous avons fait connaissance avec les élèves d’Audio workshop autour d’un repas et nous nous sommes mis d’accords avec eux sur les moyens de communication et la façon de travailler que nous allions adopter tout au long des semaines à venir.

C’est ainsi qu’à la fin de la semaine, nous avons soumis une poignée de concepts, dont deux qui ont été validés.

Les concepts qui ont été retenus sont les suivants:

  1. Opti-Run : Un “Endless-Runner” inspiré par “Temple Run” et “Subway Surfer” avec un style low poly et coloré. On suit l’histoire d’un jeune garçon qui ne veut pas porter de lunettes et qui essaie de s’échapper de chez l’ophtalmologiste et court dans une ville encombrée d’obstacles.
  2. Ocularium : C’est un jeu dans lequel on comprend l’oeil en le construisant, on ajoute les pièces de l’oeil dans un éditeur en 2D et on voit le résultat en temps réel sur la caméra de notre téléphone.

Ocularium

Les talentueux étudiants qui se sont chargés de ce projet forment la team “Bof entertainment” composée de :

  • Bastien Cruette, Lucas Garnier, Mateusz Jasinski, Hugo Roudier, Steven Zamel (Game Design / Programmation)
  • Eva Barbe, Charlène Dubourg (Game Art)
  • Tom Douault (Lead audio / Sound Designer)
  • Cyril Paradol (Sound Designer)
  • Cyril Peron-Dehghan (Music Composer)

Ce projet fut l’un des plus complexes sur le plan technique parce qu’il fallait pouvoir modifier en temps réel la caméra du téléphone pour simuler la vision d’un oeil malade. L’objectif a donc été dès le départ de déterminer un nombre assez limité d’éléments à intégrer dans le jeu pour permettre aux membres du groupe de se concentrer le plus possible sur les problématiques techniques.  Heureusement, les programmeurs ont réussi cette rude tâche et le jeu a été livré dans les temps.

Lien vers le jeu : https://artfx-school.itch.io/ocularium

OptiRun

  • Paul Artige (System Design / Programmation)
  • Thibaud Hernandez (System Design / QA)
  • Loïc Rodewald (System Design / QA)
  • Steven Zamel (Content Design / QA)
  • Morgan Camenen (Directeur Artistique)
  • Apolline Schweitzer (Environment Artist)
  • Nathanael Dahan (Environment Artist)
  • Maëva Godard (Environment Artist)
  • Jules Jacob (Character / Animations)
  • Ambre Kaminski (Animations)
  • Benjamin Ba (FX / UI)
  • Maxime Engel (Sound Design / Music)
  • Christian Zerilli (Sound Design)

Ce projet s’est déroulé de manière fluide du début à la fin, du fait d‘une évaluation rigoureuse des tâches qu’il était possible d’effectuer dans le délai que nous avions, du travail acharné et de la maîtrise des étudiants de leurs différentes spécialités.

Lien vers le jeu : https://artfx-school.itch.io/optirun

En conclusion, ce fut une expérience très enrichissante, le fait de pouvoir mettre le jeu vidéo au service d’une cause autre que l’amusement pur nous fait changer de point de vue sur l’importance et sur l’impact que peut avoir notre média et notre industrie. Le jeu vidéo peut être un outils de transmission de connaissance et de médiation et ArtFx s’efforce de le montrer aux  travers de ces différentes collaborations.

Remerciements à Genopolys, aux talentueux élèves d’Audio Workshop et de ArtFX.